22/12/2017

Programmes d’assistance aux employés

Pour bien des personnes, le travail est une source d’épanouissement et de réalisation de soi et l’un des ingrédients clés d’une vie globalement heureuse.

D’autres n’ont pas cette chance.

Alors que de nombreuses entreprises et de nombreux pays ont renoué avec une croissance bien fragile, les collaborateurs affrontent de longues heures de travail et s’inquiètent pour leur emploi. Une cause fréquente de stress et de dépression, qui entraîne pertes de productivité, baisse de moral et maladies psychiques. « La crise de 2008 a clairement laissé des traces », explique James Malia, Director of Employee Benefits at Sodexo - Employee & Consumer Engagement, Royaume-Uni. « Mais nous vivons aussi une époque en mutation constante et cela aussi engendre du stress, qu’il provienne de l’insécurité de l’emploi, des déménagements de bureaux, des fusions d’entreprise ou de l’impact de la technologie sur les nouveaux modèles économiques ». Selon certaines études[1], le stress d’origine professionnelle coûte 650 milliards de dollars à l’Europe et 300 milliards de dollars aux États-Unis, tandis que le coût des maladies professionnelles représente 10-15 % de la production économique mondiale[2].

 

 

La difficulté à admettre ouvertement son problème

Mais même ces chiffres ne reflètent pas l’ampleur réelle du stress et de la dépression d’origine professionnelle. Selon une étude d’AXA PPP Healthcare[3], plus d’un tiers des actifs souffrant de problèmes psychosociaux ne parlent pas ouvertement de leur état au travail. Beaucoup d’actifs ont peur d’être mal jugés par leurs collègues (30 %) ou leurs supérieurs (24 %) s’ils en parlent ouvertement. D’autres craignent de compromettre leurs perspectives de carrière (22 %) et plus d’un quart d’entre eux ont même honte de leur état.

 

 

Quand les soucis personnels s’invitent au travail…

S’il est dangereux de laisser le travail empiéter sur sa vie privée, l’inverse est aussi vrai : la qualité de vie des actifs hors de leur lieu de travail peut aussi peser sur leurs performances. Les difficultés relationnelles, les problèmes d’argent ou de santé peuvent laisser les salariés démunis et donc peu aptes à affronter le rythme soutenu d’une journée de travail.

 

 

Les Programmes d’assistance aux employés : une aide à point nommé

Pour répondre à ces différentes problématiques, les entreprises mettent de plus en plus souvent en place des Programmes d’Assistance aux Employés. Ces PAE couvrent non seulement les problèmes que rencontrent les actifs pendant leur temps de travail, mais aussi les événements de la vie qui, en dehors du travail, induisent stress, anxiété et dépression. L’accompagnement peut prendre la forme d’une conversation téléphonique, d’un chat en ligne ou d’une consultation en ville, l’ère numérique rendant nombre de ces services accessibles depuis une application mobile. « Les PAE sont en train de devenir incontournables », explique James Malia. « Les entreprises veulent des collaborateurs assidus, concentrés sur leurs tâches et productifs, tandis que les collaborateurs aiment se sentir écoutés et soutenus par leur entreprise. Et grâce à un PAE, ce soutien peut être sollicité à 2 heures du matin ou pendant la journée de travail. En outre, les managers s’interrogeant sur la conduite à tenir en cas de souffrance d’un des membres de leur équipe peuvent aussi y trouver conseil. Globalement, le retour sur investissement peut être significatif. »

 

Sodexo et les PAE : l’assistance alliée à l’expertise du marché

Leader mondial des services de qualité de vie, Sodexo fournit un éventail de services PAE pour aider ses clients et leurs collaborateurs à trouver un bon équilibre vie professionnelle/vie privée. « Au Royaume-Uni, nous travaillons avec une entreprise extérieure pour assurer différents niveaux d’assistance : avec une ligne dédiée pour la prise de contact, généralement de 6 à 8 séances de consultation par téléphone, des rendez-vous individuels ou une assistance sur site pour les incidents graves », explique James Malia. « L’intervention des conseillers PAE est ponctuelle et s’inscrit dans un temps très court ; elle est une sorte de passerelle vers d’autres professionnels de santé lorsque les difficultés rencontrées nécessitent une prise en charge pouvant s’étaler sur des mois voire des années. »

 

 

Il en va de même pour les collaborateurs de Sodexo. Sodexo Supports Me est une ligne d’assistance donnant informations et conseils aux salariés eux-mêmes et à leurs proches. Gratuit et confidentiel, le standard est tenu par des conseillers spécialisés, couvrant tout le spectre des problématiques d’équilibre vie professionnelle/vie privée : problèmes familiaux, de bien-être, de logement, de travail et d’argent. En offrant des PAE à ses propres collaborateurs, Sodexo améliore non seulement leur qualité de vie, mais étend aussi son expertise dans la conception et la mise en place de programmes pour ses clients.

 

Les programmes d’assistance aux employés ont un rôle important à jouer auprès des actifs qui traversent des moments difficiles. Simone Perretti, Responsable PAE au Brésil, explique comment Sodexo Avantages & Récompenses vient en aide à des centaines d’entreprises du pays.

 

 

Dans quelle situation se trouve actuellement la population active au Brésil ?

 

SP : Les actifs ont été frappés de plein fouet par la crise économique, en particulier dans les grandes villes, où ils cumulent faible qualité de vie et coût de la vie élevé. Beaucoup sont surchargés de travail, doivent atteindre des objectifs draconiens et ont de longs trajets domicile/lieu de travail. À São Paulo, par exemple, l’indice de santé mentale est celui d’un pays en guerre. L’absentéisme pour motifs psychologiques est nettement en hausse. Et les statistiques sont éloquentes : le Brésil est le quatrième pays au monde pour le nombre de cas de dépressions diagnostiqués ; 24 % des familles ont des dettes, les divorces ont augmenté de 160 % au cours des dix dernières années et la durée moyenne des mariages a chuté de 23 à 12 ans.

 

En quoi les Programmes d’Assistance aux Employés peuvent-ils être utiles dans de telles situations ?

SP : Les PAE sont un avantage qui permet de faire baisser l’absentéisme ou le présentéisme, de réduire le taux de rotation du personnel et les demandes de prise en charge, mais aussi de gagner en productivité. Ces programmes permettent d’accompagner les collaborateurs ou leurs proches dans les moments de crise, tels que les séparations, les addictions à la drogue ou à l’alcool, les conflits professionnels, les problèmes scolaires des enfants, le stress, les difficultés financières ou juridiques, le deuil ou les accidents. L’objectif des PAE est de réduire le nombre ou la durée des arrêts de travail et de faire en sorte que les collaborateurs reviennent en pleine forme, physiquement et mentalement. Au Brésil, environ 35 % des entreprises, essentiellement de taille moyenne ou grande, ont mis en place des PAE.

 

Comment Sodexo répond aux besoins des entreprises brésiliennes en matière de PAE ?

SP : En partenariat avec Optum, spécialiste des PAE et membre de l’Employee Assistance Professional Association, nous fournissons un Pass Apoio aux collaborateurs de nos clients. Ce passe leur donne accès à un service d’assistance confidentiel accessible 24h/24, 7j/7, déployé auprès de plus de 200 000 collaborateurs dans plus de 250 entreprises au Brésil. Ces collaborateurs sont soutenus par un réseau de 4 000 experts spécialisés, répartis dans 3 000 bureaux à travers le pays.

 

Comment marche le Pass Apoio ?

SP : C’est essentiellement un service téléphonique, qui permet de poser un premier diagnostic des besoins de la personne, laquelle est ensuite adressée à un ou plusieurs professionnels spécialisés, en fonction du diagnostic. Les consultations se déroulent de visu ou par téléphone pour toute la gamme des besoins psychologiques, sociaux, juridiques ou financiers. C’est une solution véritablement holistique qui traite les causes aussi bien que les symptômes, et tous les experts ont au moins cinq ans d’expérience dans leur domaine.

 

Pour finir, que fait Sodexo pour ses propres collaborateurs au Brésil ?

SP : En tant qu’entreprise de services de qualité de vie, Sodexo offre toute une gamme d’avantages santé et bien-être, comparable à l’offre des meilleurs employeurs du Brésil. Ils comprennent le Pass Apoio, des mutuelles, des programmes de sport, des programmes de préparation à la retraite, entre autres avantages. lls sont très appréciés de nos collaborateurs. À chaque enquête interne, en particulier sur l’engagement de nos collaborateurs, les retours sont excellents. Les gens sont conscients que ces avantages leur donnent droit à un vrai plus et ils en sont reconnaissants.

 

C’est une prestation que nous sommes très fiers d’assurer et qui souligne la cohérence de notre démarche d’entreprise au service de la qualité de vie.

 



[1] Hassard, J., et al (2014). Calculating the cost of work-related stress and psychosocial risks – A Literature Review. Bilbao, Espagne : Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. https://osha.europa.eu/en/tools-and-publications/publications/literature_reviews/calculating-the-cost-of-work-related- stress-and-psychosocial-risks.

[2] Global Wellness Institute, The future of wellness at work, janvier 2016
https://www.globalwellnessinstitute.org/global-wellness-institute-releases-report-and-survey-on-the-future-of-wellness-at-work/

 

Contact